Marc Berdet lauréat du Prix Européen Walter Benjamin 2019

 

Après Bruno Tackels il y a deux ans, puis Anne Roche, l’année dernière, Marc Berdet a obtenu, le 15 juin dernier, le Prix Européen Walter Benjamin pour sa contribution novatrice à la connaissance de l’œuvre et de la pensée de l’intellectuel juif allemand, au travers de trois livres publiés : 

… ainsi que pour ses essais, comme celui récemment publié pour la revue Cités intitulé “Se souvenir des futurs perdus. Walter Benjamin et la mémoire politique chilienne” (Puf, 2018).

En outre, le prix spécial du jury a été attribué, à l’unanimité, à l’édition des Œuvres et inédits de Walter Benjamin, dont les deux volumes, Critiques et Recensions, publiés en novembre 2018, constituent la première étape. Il rend hommage au travail éditorial entrepris par les éditions Klincksieck, les éditeurs scientifiques allemands (Heinrich Kaulen) et français (Michel Métayer, Florent Perrier) ainsi qu’aux traducteurs de ces volumes, Marianne Dautrey, Philippe Ivernel (disparu en 2016) et Michel Métayer. 

Marc Berdet, après avoir été chercheur à l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne, à l’université de Potsdam, au Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne, à l’Université autonome du Mexique, à l’Université Pontificale de Valparaiso et à l’Université de São Paulo, est aujourd’hui professeur invité à l’Université de Brasilia, où il enseigne les sciences humaines et sociales.

Le jury du Prix Européen Walter Benjamin, présidé par Jean-Pierre Bonnel, est composé de 11 membres. 

  • Dani Karavan, président d’honneur de l’association Walter Benjamin sans frontières,
  • André Bonet, président du Centre Méditerranéen de Littérature, Secrétaire général des Prix Méditerranée.
  • Jean-Pierre Bonnel, romancier, conférencier, Président de l’association Walter Benjamin Sans Frontières. 
  • Madeleine Claus, docteur en littérature allemande, professeur agrégée d’allemand, et membre fondateur de l’Association « Trajectoires » pour la mémoire autour du camp de Rivesaltes.
  • Dominique Delpirou, metteur en scène, essayiste, auteur de La mort de Mallarmé aux Presses Universitaires de la Sorbonne (Prix Henri Mondor de l’Académie française 2017). 
  • Emmanuel Faye, universitaire, essayiste (Heidegger, l’introduction du nazisme dans la philosophie ; Hanna Arendt et Heidegger : extermination nazie et destruction de la pensée
  • Jean Lacoste, philosophe et germaniste, traducteur de Walter Benjamin (Sens Unique, Enfance Berlinoise, Paris, capitale du XIXe siècle, le livre des Passages), auteur de L’Aura et la rupture, et de Walter Benjamin : Les chemins du labyrinthe. Directeur éditorial de la revue En attendant Nadeau
  • Maria Mailat, universitaire, romancière, anthropologue, conférencière.
  • Pilar Parecerisas, présidente de l’association « Passatges » à Port-Bou, commissaire d’expositions, essayiste, vice-présidente de l’Association Walter Benjamin sans frontières.
  • Anne Roche, universitaire, essayiste, lauréate du Prix européen Walter Benjamin sans frontières, 2018 pour Exercices sur le tracé des ombres (les éditions chemin de ronde)
  • Bruno Tackels, universitaire, essayiste, lauréat du Prix européen Walter Benjamin 2017 pour Walter Benjamin. Une vie dans les textes (Actes Sud, 2009 et Babel 2013).

Cycle d’événements liés à la remise du prix 2019 : 

A Banyuls/Mer, samedi 19 octobre

Réception à la mairie de Banyuls/Mer  à 9h30.

A Port-Bou, dimanche 20 octobre : 

Réception à la mairie de Port-Bou à 11h. Hommage à Walter Benjamin au cimetière marin.  

A Paris, mercredi 23 octobre :

Rencontre à la librairie Vrin à 18h.

A Paris, vendredi 25 octobre :

Conférence au CELSA/GRIPIC, Sorbonne Université à 15h30.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search