« Explosions », ou le matérialisme anthropologique de Charles Fourier

“Explosions”.

Ce mot conjugue les explosions passionnelles d’un grand utopiste et les explosions révolutionnaires du XIXe siècle – les barricades de 1830 étant la véritable incarnation, aux yeux de Fourier, du “travail passionné”. Il figure, de la main de Benjamin (reproduite techniquement), en couverture d’un remarquable Cahiers Charles Fourier conçu par Florent Perrier et qui porte sur “Walter Benjamin lecteur de Charles Fourier”.

L’emblème de ce dernier est la citation suivante :

Il faut établir une comparaison entre l’idée de fourier selon laquelle les phalanstères se propagent par des “explosions”, et deux idées de ma “politique” : celle de la révolution comme innervation des organes techniques du collectif (comparaison avec l’enfant qui apprend à saisir en essayant d’attraper la lune) et celle de la “rupture de la téléologie naturelle. (PW, W7,4)

Ces Cahiers sont essentiels pour qui veut comprendre le matérialisme anthropologique au centre de cette constellation Fourier-Benjamin. Nous en ferons bientôt ici une recension plus détaillée.

En attendant, le sommaire et les résumés des articles sont disponibles .



Cite this blog post
Marc Berdet (2011, February 21). « Explosions », ou le matérialisme anthropologique de Charles Fourier. ANTHROPOLOGICAL MATERIALISM. Retrieved February 23, 2024, from https://doi.org/10.58079/b826

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search